roman policier thriller amour - PIERRE GEMME LIVRES

Aller au contenu

Menu principal :

roman policier thriller amour

L'appel des pierres


résumé

La tempête Xynthia a sévi à La Faute-sur-Mer. C'est
l'heure du bilan, l'agent spécial dépêché par les RG
et Alizée, la médium, parviendront-ils à effacer les
traces d'une activité classée secret-défense ?


extraits

Quartier de l’Ostrée, La Faute-sur-Mer, Vendée,
28 février 2010, 2h31.
Deux enfants dorment profondément sur un canapé
convertible. Les parents, eux, sont allongés en chien
de fusil sur un matelas posé à même le sol. Toutes
les pièces sont encore en travaux, et seule la
principale est habitable. Avec la pluie torrentielle qui
tombe depuis le matin, impossible d’aérer. L’odeur
tenace de white spirit et de solvants sature pourtant
l’air.
– Chéri, tu entends ce bruit ?
La jeune femme, secrétaire dans un cabinet médical
parisien, secoue son mari. Une lueur surnaturelle
s’immisce par toutes les ouvertures du pavillon
qu’ils viennent de faire construire. Profitez d’une
des rares parcelles encore disponibles sur la côte, à
cinq minutes de la plage, vue imprenable sur le Lay.
A saisir de suite. précisait l’annonce de l’agence
immobilière Rêve Littoral. Achetée sur plan, la
maison secondaire aurait dû être livrée clés en main
début juillet. Mais voilà, un contretemps, et le
chantier avait pris du retard. Tant pis, avait décidé

1


Justine, nous terminerons nous-mêmes le papier
peint et le carrelage. Furieuse, elle avait négocié un
rabais sur le prix final. On ne va pas se laisser
pourrir nos premières vraies vacances ! avait
décrété la jeune mère de vingt-trois ans, divorcée et
déjà remariée. Une fille avec son premier mari, avec
qui elle avait dû parlementer pour en avoir la garde
ce mois-ci, et le tout petit dernier de deux ans, né de
sa nouvelle alliance avec un informaticien de son
âge. Justine voulait refaire sa vie, très vite, et avait
tenu à emménager dans le plâtre et les cartons avec
son conjoint.
Alban, l’informaticien, grogne, se retourne, la
bouche pâteuse. Il n’a pas le temps de prononcer un
seul mot. Les quatre fenêtres explosent sous la
pression phénoménale de l’eau. L’une d’entre elles,
au cadre mal fixé, écrase son épouse. Elle meurt sur
le coup.
Une volée d’éclats coupants frappe Alban au même
moment. Il s’effondre, la tête transformée en bouillie
de chair. Les enfants, eux, sont noyés dans leur
sommeil. La fillette, qui s’était endormie en
chaussons, est happée par le ressac et dérive,

2


arrachée de son lit. Elle repart dans la rue portée par
le courant.
Montmartre, Paris, 2h35.
Comme Alizée a été impitoyablement traumatisée
par l’océan, les pierres constituent désormais son
ultime environnement. Mais elle ne le sait pas. Elle
dort profondément. Lorsqu’un sifflement persistant
pénètre son cerveau inconscient.
Quartier des Doris, La Faute-sur-Mer, Vendée, 2h38.
Une éblouissante blancheur inonde la baie vitrée du
salon. Quatre-vingt-onze ans, Jean, complètement
sourd, cloué dans son fauteuil au rez-de-chaussée,
plisse les paupières. Une nouveauté survient enfin
dans la vie de ce cuisinier qui a exercé à bord des
paquebots les plus prestigieux. Depuis quinze ans,
ses narines ne respirent plus que l’odeur d’urine
froide, la sueur rance. Jean, yeux grands ouverts,
gobe ses lèvres et serre ses gencives édentées. Ses
mains osseuses se crispent un peu plus fort sur les
accoudoirs dont le skaï se plisse, vieille matière pour
vieille personne. Il a appris à ne faire qu’un avec cet
engin roulant. Les montants en aluminium de la

3


véranda se tordent, le verre se déforme, tout semble
vouloir devenir rond.
– Chan ! Chan ! hurle Irène qui n’a pas eu le temps
de remettre son dentier.
Malgré son grand âge, l’épouse dévale l’escalier,
fantôme dans sa chemise de nuit.
C’est alors que Jean écarquille les yeux. A travers les
algues, les poissons morts, un nuage de sable, il
distingue un chausson rose de petite fille qui
tournoie derrière la baie vitrée, comme un poisson
tropical dans un aquarium.
– Chan ! pleure la vieille dame, en décoinçant le
frein du fauteuil.
– Fite, fiens fite !
Elle le fait pivoter au moment où le corps d’une
gamine, flottant bras en croix et cheveux étoilés telle
une méduse, se cogne violemment contre la large
paroi de verre. Immédiatement, celle-ci se morcelle.
Nouvel assaut des vagues et la baie s’écroule sur
elle-même.

ISBN : 978-2-35715-023-2
parution : 03/2015
240 pages
15 euros

Commander en librairies, Internet (Amazon etc.), chez l'éditeur, dédicacé sur le site de l'auteur

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu